Nos tutelles

Nos partenaires

annuaire

aigle

Rechercher




Accueil > À la une

Pale Red Dot : lancement du projet !

publié le

Pale Red Dot est un projet d’information scientifique dont le but est d’exposer au grand public comment les chercheurs abordent une question majeure qui pourrait tous nous toucher, à savoir y a-t-il des planètes similaires à la Terre en orbite autour des étoiles les plus proches ? Lancement le 15 janvier 2016 !

De Pale Blue Dot à Pale Red Dot

En 1990 Voyager 1, alors en route vers l’espace interstellaire, nous a renvoyé une image du Système Solaire interne sur laquelle la Terre occupait moins d’un pixel. Cette image a été appelée Pale Blue Dot (« Un point Bleu Pâle »), et a inspiré l’essai de Carl Sagan « Pale Blue Dot : A vision of the human future in Space » (« Un Point Bleu Pâle : Une vision du future de l’humanité dans l’Espace »), qui en retour est devenu une source d’inspiration pour une génération de chasseurs d’exoplanètes.

Étant donné que Proxima Centauri (ou simplement Proxima) est une étoile naine rouge, une telle planète apparaîtrait rougeâtre. Même si notre projet s’avère fructueux, nous ne connaîtrons que la période orbitale et la masse de cette planète. Cela peut sembler bien peu, même comparé au pixel bleu pâle de Voyager 1… mais ce ne serait que le début !

L’image Pale Blue Dot envoyée par Voyager 1 en 1990 au delà de l’orbite de Saturne. La Terre est le pixel bleu pâle au milieu de rayon orangé (qu est un artefact dû à la lumière diffusée). Crédit : NASA.

Le projet Pale Red Dot

Proxima Centauri est l’étoile la plus proche du Soleil. La découverte d’une planète similaire à la Terre dans notre voisinnage immédiat constituerait un événment historique. Après des années d’acquisition de données par de multiples équipes de scientifique, un signal qui pourrait indiquer la présence d’une planète de masse terrestre a été identifié. Le projet Pale Red Dot consiste à mener de nouvelles observations intensives pour confirmer ou infirmer la présence d’une telle planète.

En diffusant les progrès des observations et les résultats obtenus dans les médias (le site web palereddot.org, la presse, les réseaux sociaux, etc) le projet Pale Red Dot a aussi pour but de promouvoir les sciences dans la société, d’informer le public et, nous l’espérons, de susciter des vocations scientifiques.

La constellation du Centaure se lève au-dessus du télescope de 3,6m de La Silla au Chili. Crédit : Alexandre Santerne/ESO

Pale Blue Dot : A Vision of the Human Future in Space

From this distant vantage point, the Earth might not seem of any particular interest. But for us, it’s different. Consider again that dot. That’s here. That’s home. That’s us. On it everyone you love, everyone you know, everyone you ever heard of, every human being who ever was, lived out their lives.
 
The aggregate of our joy and suffering, thousands of confident religions, ideologies, and economic doctrines, every hunter and forager, every hero and coward, every creator and destroyer of civilization, every king and peasant, every young couple in love, every mother and father, hopeful child, inventor and explorer, every teacher of morals, every corrupt politician, every "superstar," every "supreme leader," every saint and sinner in the history of our species lived there – on a mote of dust suspended in a sunbeam.
 
The Earth is a very small stage in a vast cosmic arena. Think of the rivers of blood spilled by all those generals and emperors so that in glory and triumph they could become the momentary masters of a fraction of a dot. Think of the endless cruelties visited by the inhabitants of one corner of this pixel on the scarcely distinguishable inhabitants of some other corner. How frequent their misunderstandings, how eager they are to kill one another, how fervent their hatreds.
 
Our posturings, our imagined self-importance, the delusion that we have some privileged position in the universe, are challenged by this point of pale light. Our planet is a lonely speck in the great enveloping cosmic dark. In our obscurity – in all this vastness – there is no hint that help will come from elsewhere to save us from ourselves.
 
The Earth is the only world known, so far, to harbor life. There is nowhere else, at least in the near future, to which our species could migrate. Visit, yes. Settle, not yet. Like it or not, for the moment, the Earth is where we make our stand. It has been said that astronomy is a humbling and character-building experience.
 
There is perhaps no better demonstration of the folly of human conceits than this distant image of our tiny world. To me, it underscores our responsibility to deal more kindly with one another and to preserve and cherish the pale blue dot, the only home we’ve ever known.
-- Carl Sagan, Pale Blue Dot : A Vision of the Human Future in Space, 1997 reprint, pp. xv–xvi

Lien recommandé : https://palereddot.org