Nos tutelles

Nos partenaires

annuaire

aigle

Rechercher




Accueil > Support > Le service informatique > Implication dans AMS-02

AMS-02 : récepteur GPS et Tracker Data Reduction

publié le

Le laboratoire est investi dans dans deux sous-projets d’AMS-02.

Image NASA

1 - Expérimentation spatiale AMS-02 – Récepteur GPS

AMS-02 (Alpha Magnetic Spectrometer 02) est un vaste projet international pour la réalisation d’un détecteur de rayonnements cosmiques. Ses enjeux sont fondamentaux dans le domaine de l’étude des astroparticules et sa mise en service sur la station orbitale internationale (ISS) est prévue en avril 2011.

Le LUPM assure dans le cadre du projet AMS-02 la responsabilité du sous-sytème GPS. Il y a 8 responsables pour 8 sous-systèmes.

L’étude pour le choix de ce récepteur GPS (de marque Alcatel et qualifié pour le spatial) a débuté en 2003 ans ; cet équipement est aujourd’hui intégré et qualifié sur AMS-02, lequel a été assemblé dans les locaux du CERN.

Un support technique a été négocié avec le CNES, ce qui a donné lieu à une convention entre le CNES et l’IN2P3 ; par ailleurs il a fallu assurer une coordination permanente entre le fournisseur Alcatel, le support technique du CNES, et l’équipe d’intégration avec laquelle le LUPM a travaillé au plus près, le MIT au CERN.

Ce récepteur GPS a pour fonction de permettre la synchronisation interne de tous les sous-systèmes du détecteur AMS-02, et la datation, précise à la microseconde, des évènements physiques capturés à des fins d’analyse au sol.

2 - Expérimentation spatiale AMS-02 – Sous-sytème Tracker

Ce sous-système à base de silicium est central dans le dispositif d’AMS-02, puisqu’il permettra d’identifier le signe électrique des particules cosmiques tracées par le détecteur grâce à l’aimant supra-conducteur. Cette information est essentielle, par exemple, pour la recherche de l’anti-matière.

Le LUPM a assuré dans le cadre d’AMS-02 la responsabilité du développement et de la mise au point des logiciels de calibration et de réduction de données du sous-système Tracker, ce qui a impliqué un important développement informatique étalé sur plusieurs années.

Depuis mi-2010 une version définitive de ces logiciels est qualifiée et opérationnelle, et à servi à plusieurs séries de tests de capture de données. Ce travail est réalisé en liaison avec le département de physique de l’université de Genève, l’Institut de Physique de Perugia et l’équipe du MIT basée au CERN.

Le dernier travail réalisé a été un travail d’optimisation, en étroite collaboration avec les scientifiques de l’Institut de Physique de Perugia, à des fins d’amélioration des performances du sous-détecteur.

Les résultats des travaux sont régulièrement présentés devant l’ensemble des groupes lors des TIM AMS-02 (Technical Interchange Meeting AMS-02).

3 - Communication sur le projet

L’intégration du récepteur GPS dans AMS-02 a de faire une communication à l’IPRD-06 (Topical Seminar on Innovative Particle and Radiation Detectors - Use of a spatial GPS receiver in AMS-02 experiment – Sienne – 1 au 5 octobre 2006) qui a donné lieu à publication.

Cet investissement précis du laboratoire dans AMS-02 a été aussi l’objet d’une émission de télévision diffusée sur la chaîne FR3 régionale le 21 avril 2008.

Consultez une présentation plus détaillée du projet AMS-02